Un vivant bricolé plutôt qu’orienté ?

Le Père Michel Raquet présente ici lors d'une conférence à l'Université Catholique de Lyon l'évolution de la pensée du Prix Nobel de médecine François Jacob. Celui-ci insiste dans ses premiers ouvrages sur la notion de "programme génétique". Une telle notion est compatible avec une forme de finalité au moins "intrinsèque" c'est-à-dire dépourvue de tout aspect religieux. Mais sa pensée va évoluer de plus en plus vers la notion de « bricolage évolutif », pour lui l'évolution "récupère" certaine structures pour leur donner d'autres fonctions exactement comme un bricoleur peut réutiliser des composants de ses créations précédentes. Une position qui se veut donc aussi éloignée que possible de tout finalisme.